PORT D'UNE COUVERTURE EN LAINE

Quand on pense à la couverture de laine, on pense, en général à un truc lourd, encombrant, dépassé par rapport au matos high-tech, dans laquelle on ne peut que s'enrouler pour dormir. Et c'est pas faux:) ! C'est pas faux, si on garde pour objectif la randonnée ou la performance sportive, mais pour le bushcraft ou la survie, la couverture de laine devient un outil rustique,polyvalent et un vêtement d'appoint efficace, si on sait comment l'utiliser.

Quand on doit se couvrir avec une couverture, on pense en général à ça :

Vu comme ça, c'est facile et rapide à mettre en œuvre, mais pas super efficace point de vue isolation et essentiellement utilisable en statique .

Je vous propose de découvrir d' autre utilisations plus polyvalentes, utilisables en dynamique (marcher dans les bois, couper du bois, se construire un abri, cueillir etc...) et avec un niveau d'aisance et d'isolation thermique variable. Ce sont ici des utilisations les plus classiques. La limite est votre imagination et  votre expérimentation. C'est dingue tout ce que l'on peut faire avec un morceau de laine !

J'utilise pour cette démo. :

-Une couverture de laine de surplus de l'armée US. 2M x 1M60. 1,700 Kg (et oui , c'est pas MUL!)
-Une ceinture.
-Des grosses épingles de sûreté.


Le secret, c'est le plis. Plis ou pas influence la façon de porter ou de ce qu'il est possible de faire avec le plaid. Le nombre de plis renforce ou diminue l'épaisseur et la capacité d'isolation. Il donne aussi la possibilité d'avoir des « poches ».


Sans plis : Simple pliage en 4 dans la longueur. Simple et rapide sur le terrain.

On pose le tout sur l'épaule et on attache la ceinture :

On déroule sur les côté et on croise :

notez l'épaisseur de l'isolation obtenue :

Une épingle de sûreté ou deux au niveau de l'épaule, et le tour est joué !
Nous voilà avec un gros pull long sans manche, que l'on peut porter tel-quel ou sous un poncho, par exemple.


Au besoin, on peut se faire une capuche, rentrer un bras, ou deux, pour se protéger du froid.

Plus « complexe » mais plus efficace, à mon avis, on fait de vrais plis :

Même principe de base sur la mise en place : On met sur l'épaule, on attache la ceinture et on croise sur les côtés.


Une ou deux épingles à nourrice en plus, et voila ! :


Il est toujours possible de dérouler le plaid plus bas sur les bras afin de se protéger du froid, ou au contraire, le remonter, suivant le niveau de protection ou d'aisance que l'on souhaite avoir.


A vos couvertures, EXPERIMENTATIONS!
 

 

and have fun!

Quand on n'a plus de place dans son sac, comment porter sa couverture ?
En bandoulière,  enrouler dans un poncho ou un tarp, par exemple!
Il peut ainsi également servir de sac d'appoint, pour porter une gourde, un couteau etc...

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Best Juicer (jeudi, 18 avril 2013 11:39)

    This is an excellent blog post! Thanks for sharing!

  • #2

    TJ (mardi, 18 juin 2013 13:38)

    T'es trop fort ti frère... mon Robin des Bois... :-D