HOBO STOVE ou le "réchaud du vagabond"

L' hobo stove ,littéralement, « réchaud du vagabond » ou « du pauvre » est un réchaud à bois construit à partir d'éléments de récupération et avec les moyens du bord.

Avec tout les détritus, les canettes et les boites de conserves vides qui trainent dans la nature (hélas), il est facile d'en fabriquer un sur le terrain. De plus, il existe une multitude de taille de contenant, ce qui fait que vous devrez trouver celui qui convient à vos besoins. Gratuit, tant pour le matériaux de base que le combustible, rustique, facile à faire et à remplacer, l' hobo stove semble avoir toutes les qualités.

 

Pour ma part, le cahier des charges était le suivant:

 

-Il devait avoir le bon diamètre pour rentrer dans ma pochette porte-gourde et glisser ma gourde alu. à goulot large dedans, et la bonne hauteur afin de rajouter un gobelet par dessus.

La combinaison parfaite pour moi, permettant de transporter 1 litre d'eau, de la faire bouillir (purification, bouillotte, cuisiner...), boire, chauffer de la nourriture, ainsi que tout les accessoires nécessaires.

 

Le design de l'hobo stove est simple mais efficace: Des trous à la base, des trous à la « gueule », permettant la combustion et un effet de convection (effet « cheminée »), ainsi que l'avantage de chauffer vite et fort en utilisant peu de combustible. Ajoutons, bien sur, une découpe permettant d'alimenter le feu, éventuellement une grille ou du fil de fer pour soutenir un récipient et le tour est joué. La forme varie, mais le fond reste le même. J'ai testé des formes plus complexes, des hobo stove en plusieurs parties, en me prenant la tête sans voir de réelles différences. Comme toujours, mieux vaut rester simple et pratique et réfléchir et tester des solutions qui conviennent bien à vos besoins.

 

 

Pour ma part, j'ai opter pour l'option de percer une grille au fond du réchaud afin d'apporter plus d'oxygène pour la combustion. J'y rajouterais des vis ou des boulons plus tard pour servir de pieds et un récipient pour récupérer les cendres.

Tout est bon pour découper ou percer votre boite en fer: ouvre-boite, ciseaux, couteaux, perceuses, clous, poinçons mais cela est dangereux. Utilisez toujours des gants épais, voir des lunettes de protection.

En moins d'une heure, c'est fait. C'est partit pour un premier essais.

De l'écorce de bouleau et une bande de papier paraffinée pour l'allumage, des brindilles, du vent et le feu démarre rapidement et sans problèmes.

 

 

 

 

Quelques branches épaisses comme des crayons pour entretenir la combustion et je peux mettre ma gourde à chauffer. Pour une question de stabilité, j'ai décidé de poser le tout sur le sol (perdant peut être ainsi l'avantage de la base grillagée).

Avec une température extérieure de 8°C, une eau à température ambiante (du vent et de la pluie fine), l'eau fume et devient franchement chaude au bout de 5mn et bouille après 2 ou 3 mn de plus. Test concluant!

 

 

Je laisse ce qu'il reste du bois se consumer et j'arrose copieusement le tout. Il ne reste pas beaucoup de cendres.

Il y aura quelques améliorations à apporter, mais celui là, il restera dans mon kit de base.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Juicers Reviews (lundi, 15 avril 2013 12:21)

    I just shared this on Facebook! My buddies will really want it!